Viticulture

Bienvenue sur EcophytoPIC :

Vous êtes ici

En région

Retrouvez les bulletins de santé du végétal (BSV) de votre région

Une viticulture respectueuse de l’environnement


Document


Actualité publiée le : 10/07/2013 Source : IFV

Lutte biologique, pratique raisonnée, production intégrée, présentation des principales définitions.

 

Lutte biologique : méthode utilisant des organismes vivants pour prévenir ou réduire les dégâts causés par des organismes nuisibles.

Lutte biotechnique : méthode qui repose sur l’utilisation de produits issus d’agents biologiques

Lutte d’assurance : traitements phytosanitaires effectués pendant la période théorique  de risque

Lutte raisonnée : emploi rationnel de produits phytopharmaceutiques se définissant notamment par le choix des produits, de la dose, de l’époque d’application et des techniques à mettre en œuvre (AFNOR)

Protection intégrée : application rationnelle d’une combinaison de mesures biologiques, biotechniques, chimiques, physiques, culturales ou intéressant la sélection des végétaux dans laquelle l’emploi de produits chimiques phytopharmaceutiques est limité au strict nécessaire pour maintenir la présence des organismes nuisibles en dessous du seuil à partir duquel apparaissent des dommages ou une perte économiquement inacceptable (Directive CEE 91/414)

Protection intégrée : système de lutte contre les organismes nuisibles qui utilise un ensemble de méthodes satisfaisant les exigences à la fois économiques, écologiques et toxicologiques, en réservant la priorité à la mise en œuvre délibérée des éléments naturels de limitation  et en respectant les seuils de tolérance (OILB, 1973).

L'agriculture raisonnée :  Les modes de production raisonnés en agriculture consistent en la mise en œuvre, par l’exploitant agricole sur l’ensemble de son exploitation dans une approche globale de celle-ci, de moyens techniques et de pratiques agricoles conformes aux exigences du référentiel de l’agriculture raisonnée (2002). Correspond à des démarches globales de gestion de l'exploitation qui visent, au-delà du respect de la réglementation, à renforcer les impacts positifs des pratiques agricoles sur l'environnement et à en réduire les effets négatifs, sans remettre en cause la rentabilité économique des exploitations. (FARRE)

Production intégrée (OILB, 1999) : consiste en une production économique de raisins de haute qualité, donnant priorité à des méthodes écologiquement plus saines, minimisant les effets non intentionnels indésirables et l'utilisation des produits agropharmaceutiques, en vue de préserver l'environnement et la santé humaine.

De cette courte définition, découlent les objectifs suivants :

  • Promouvoir une viticulture respectueuse de l'environnement, économiquement viable et en maintenir ses rôles multiples notamment en ce qui concerne les aspects sociaux, culturels et récréationnels
  • Assurer une production régulière de raisins sains, de haute qualité et présentant un risque minimal de résidus de pesticides
  • Protéger la santé des producteurs manipulant les produits agropharmaceutiques
  • Promouvoir et maintenir une haute diversité biologique de l'écosystème viticole et de ses alentours
  • Privilégier l'usage des mécanismes naturels de régulation
  • Préserver et promouvoir la fertilité du sol dans le temps
  • Minimiser la pollution de l'eau, du sol et de l'air.